Petite gazette! La Une

signature loi

Mise en place

De nouvelles taxes automobiles ont été approuvées en première lecture - en juin 2022 - par le gouvernement wallon et c’est peu dire, c’est la douche froide. La reforme doit encore être votée par le parlement wallon pour être effective. Si le côté écologique est mis en avant par le parti Écolo, faisant partie du gouvernement wallon, à la lecture de la loi, de plus en plus de monde ne retient que la rage taxatoire de celle-ci, l'aspect écologique n'étant qu'un leurre.

Lorsqu'on analyse la loi, on découvre bien des incohérences et les caravaniers ne sont pas épargnés.Une seule phrase à retenir de cette loi: "Pour résumer: les grosses voitures paieront plus, les petites paieront moins" Vous voyez déjà, où je veux en venir. Essayons d'y voir plus clair.

Le calcul

D’abord la TMC (taxe de mise en circulation), est calculée selon plusieurs critères: la puissance du véhicule (KW) qui est multipliée par trois autres facteurs, tels que le coefficient CO2, la masse maximale autorisée du véhicule (PTRA) et pour finir le type de propulsion (thermique, électrique, hybride, GPL/LPG ) .

Pour calculer

  • Le coefficient CO2 du véhicule, on divise le taux CO2 du véhicule par la moyenne des taux de CO2 du parc automobile belge sur une année donnée.  Par exemple si la moyenne est de 120 g/km en 2022 et que le véhicule fait 130 g/km, cela fait 130/120= 1,083. Ici on voit le véhicule est directement pénalisé par un coefficient supérieur à 1.
  • Le coefficient pour le PTRA, même méthode de calcul que le CO2: La masse du véhicule divisé par la moyenne de PTRA sur une année de référence donnée.
  • Le coefficient propulsion, il existe plusieurs coefficients déterminés par la propulsion.  Les voitures thermiques (essence, diesel, LPG/GPL), il est de 1, les voitures hybrides, il est de 0.8 et pour terminer les voitures électriques, il est de 0.26. Donc, ici on voit vers quels propulsions ont doit se tourner pour payer moins.

Pour la taxe de circulation (TC), c'est la même méthode de calcul que la TMC divisée par trois. Je suppose que le gouvernement juge que les usagers garderont leurs voitures que 3 ans (amortissement sur 3 ans ?) Qui garde encore à l'heure actuelle sa voiture que 3 ans ?

Que dire ?

Nous arrivons donc aux premières incohérences de la loi, mais en Belgique et en particulier avec certains partis, nous sommes habitués à cela.

  1. Des voitures électriques, même de petit gabarit, se trouvent pénalisés par le poids de leurs batteries, le PTRA étant plus élevés que la version thermique du modèle. Les différents coefficients ne permettant pas de compenser la prise de poids. 
  2. Des voitures plus grandes donc plus lourdes pour des familles nombreuses ou bien sûr pour tracter notre caravane seront pénalisés à l'avenir. Qui imagine à l'heure actuelle de tracter une caravane avec un petit véhicule électrique. Dans le futur, ces véhicules électriques devront avoir des batteries de grandes capacités pour pouvoir tracter, si c'est possible, ils seront donc pénalisés dans le calcul par leurs masses plus importantes.
  3. Des taxes différentes entre les différentes régions du pays, où encore ici, les wallons sont perdants..
  4. Quand je vous dis "incohérence", pour moi, le seul but étant de faire payer plus les usagers wallons ou les obliger à rouler dans des véhicules plus petits inadaptés à leurs situations familiales ou aller en vélo.

Conclusion

Le gouvernement wallon (PS, MR, Ecolo) a-t-t-il  un seul but, c'est de faire payer plus les wallons au nom de l'écologie  ? Qu'en pensez-vous ?